Comment réduire la consommation d’énergie de son restaurant ?

Table des matières

Avec la flambée des prix, réduire la consommation d’énergie de son restaurant est une piste de rentabilité. Découvrez nos conseils dans notre infographie. 

Face à la réalité d’une inflation galopante, les TPE et PME souffrent autant que les ménages français. Le plan de sobriété mis en place en octobre, pour éviter les surtensions hivernales et les “délestages”, ne règle qu’une partie d’un problème plus large. 

Selon Engie, la consommation annuelle d’un restaurant est de 34 400 kWh en électricité et 54 000 kWh en gaz naturel. C’est trois fois plus qu’un foyer de 120m2 en termes d’électricité, et 4 à 5 fois plus en termes de gaz naturel … Avec des prix “pro” qui sont également bien différents des prix “particuliers”. 

Réduire la consommation d’énergie de son restaurant est une prérogative qui répond à deux problèmes : 

  • La rentabilité financièrecette gérante d’un hôtel-restaurant en Lozères ferme son restaurant à midi, pas assez rentable pour compenser l’augmentation de sa facture de 400%
  • La prise en compte d’une réinvention de son impact énergétique – consommer moins, consommer mieux, consommer responsable

3 postes à cibler pour réduire votre consommation d’énergie

Selon les sources et les méthodes de calcul, les chiffres diffèrent mais la réalité de la consommation d’énergie dans un restaurant est la suivante

  • Le “chaud” – la cuisson des aliments – est le poste le plus énergivore
  • Le “froid” et l’éclairage rassemblent à eux-deux entre 40 et 50% de votre consommation d’énergie

Entre bonnes pratiques, conseils avisés et rappels de bon sens, nous vous proposons une infographie où nous reprenons, poste pour poste, trois astuces pour réduire votre consommation d’énergie

Réduire la consommation d’énergie dans un parcours global de transition écologique

On l’a dit : la rentabilité ne se calcule plus uniquement en euros. Passés les ajustements et les bonnes pratiques pour réduire sa facture, il faut également penser à un modèle plus sobre. Un modèle où le restaurant d’aujourd’hui – et de demain – s’ancre dans une approche responsable. 

Vous l’avez vu dans notre infographie, des solutions existent. L’ADEME – Agence de la Transition Écologique – vous propose des outils pour comprendre votre impact et optimiser vos processus.

Vous pouvez également vous rapprocher de votre CCI ou votre CMA pour qu’ils vous aiguillent vers des solutions adaptées avec un audit sur votre maturité et un plan sur mesure. 

Pour aller encore plus loin, faites appel à écotable. Les arguments énoncés sur leur site internet sont assez clairs. Leurs recommandations permettent 50% d’émissions de gaz à effet de serre en moins, 30% d’énergie économisée, 50% de biodéchets en moins, 1 litre d’eau économisé par couvert. 

De plus, Ecotable est réellement adapté au monde de la restauration – là où les systèmes de l’ADEME pourraient être généralistes et non adaptés à vos besoins. Cerise sur le gâteau : écotable vous permet de bénéficier d’un label qui commence à être reconnu. 

Les logiciels de réservation en ligne, comme Guestonline, vous permettent également de faire des économies et de réduire la consommation d’énergie de votre restaurant. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus. 

Découvrez des articles similaires ...
Saison estivale Guestonline
Académie
Préparer la saison estivale en 5 conseils

Temps de lecture : 5 minutes Avec les beaux jours qui pointent le bout de leur nez, la saison estivale est un moment qu’il ne faut pas rater pour les restaurateurs

Comment communiquer sur les réseaux sociaux de votre restaurant ?

Facebook, Instagram, TikTok : comment utiliser les réseaux sociaux pour améliorer la communication de votre restaurant ?