L’aide alimentaire : quelles actions pour les restaurateurs ?

7 millions de Français ont besoin de l’aide alimentaire pour manger tous les jours. Restaurateurs, vous avez votre rôle à jouer. Tour d’horizon des possibilités. 

Donner les invendus à des associations, applications pour lutter contre le gaspillage, réservation responsable … Il existe de nombreuses actions que vous pouvez mettre en place pour continuer à être des restaurateurs responsables et engagés. 

Aide alimentaire, gaspillage : les chiffres en France

Le constat est sans appel. Les inégalités se creusent en France : presque 15% de la population vit sous le seuil de pauvreté. D’après le site banquealimentaire.org, l’aide alimentaire concernerait 7 millions de Français. Chiffre qui, selon le site, est sous-estimé : la demande d’aide alimentaire reste tabou et méconnue des Français. 

D’un autre côté, les Français gaspillent collectivement 10 millions de tonnes d’aliments chaque année. Selon l’ADEME, 19% de ce gaspillage est domestique. Les 81% restants sont de la faute de la filière agro-alimentaires, répartis selon 4 postes bien précis. La production, la transformation, la distribution et enfin la restauration. 

Les restaurants seraient donc à l’origine de 14% de gaspillage de denrées alimentaires. Soit 1,4 millions de tonnes de denrées jetées par an. Pour autant, il existe des actions simples et concrètes pour réduire ce gaspillage et agir de manière plus responsable. 

Restaurateurs solidaires, oui, forcés, non

Si les poids lourds de l’alimentation, comme la GMS ou les restaurants collectifs, doivent répondre à un certain nombre de règles concernant le gaspillage, les restaurateurs sont exemptés de la plupart de ces obligations légales. 

Seul un texte de loi d’octobre 2018, dont l’application est effective depuis juillet 2021, stipule que : « Les restaurants et débits de boissons à consommer sur place mettent gratuitement à disposition de leurs clients qui en font la demande des contenants réutilisables ou recyclables permettant d’emporter les aliments ou boissons non consommés sur place, à l’exception de ceux mis sous forme d’offre à volonté. »

La loi n’oblige pas les restaurateurs à donner les restes aux associations ou à ne pas mettre de la javel dans leurs poubelles. C’est le restaurateur qui décide comment il dispose de ses invendus. 

L’aide alimentaire : don et contre-don 

Donner les restes à des associations

Lorsque vous êtes dans une grosse structure, la mise en place doit être massive. Sur des produits frais ou sensibles, il est possible que vous ayez du surplus qui ne peut pas être revendu le lendemain. Plutôt que de jeter : donnez. Il y a certainement des associations qui œuvrent dans l’aide alimentaire dans les environs. 

Donner à des associations vous permet de ne pas plomber vos poubelles et surtout, au final, de réduire les coûts. Parce qu’un don aux associations est déductible d’impôts : vous pouvez récupérer 66% du montant du don. 

Utiliser des applications contre le gaspillage alimentaire

Il existe de nombreuses applications qui mettent en contact les consommateurs avec les acteurs de la filière. Ces applications ne fonctionnent pas à la déductibilité d’impôt mais bien à la vente à très bas prix. 

Mais pas seulement. Comme le dit Too Good To Go sur son site :

« Notre application accompagne plus de 67 804 restaurants à sauver leurs invendus. Grâce à l’application, de potentiels nouveaux clients viennent dans votre restaurant et découvrent votre engagement durable.« 

Too Good To Go

C’est aussi le constat de Phenix. Le fait d’inscrire son restaurant sur une plateforme qui aide à lutter contre le gaspillage alimentaire donne de la visibilité sur votre restaurant et vos valeurs : 

« Attirez une nouvelle clientèle dans votre établissement. Faites découvrir votre établissement à notre communauté. Plus de 2,5 millions d’utilisateurs sont inscrits sur notre application. Participez activement à la lutte contre le gaspillage et affichez votre engagement à notre communauté d’utilisateurs.« 

Phenix

S’engager pour le futur avec la Réservation Responsable 

Ici, il n’est plus question de gaspillage alimentaire ou de surplus journaliers. Nous ne sommes plus non plus dans l’aide alimentaire comme on a l’habitude de la concevoir. La Réservation Responsable est un pari pour l’avenir. 

La Réservation Responsable est l’évolution logique du module de réservation en ligne de Guestonline. Le système est simple : pour chaque réservation en ligne effectuée par un client, 10 centimes d’euros sont reversés à des associations qui œuvrent dans l’aide alimentaire et l’éducation par l’alimentation. 

L’aide alimentaire est bien plus vaste que de donner des rations au jour le jour. C’est aussi apprendre à planter, à cultiver, apprendre à cuisiner et à respecter les cycles de la nature. C’est aider les jeunes générations à construire un futur plus raisonné, où les collectes alimentaires et les inégalités seraient un lointain souvenir. 

La Réservation Responsable, comme les dons aux associations, est déductible d’impôt. Elle est aussi, comme les applications, un vecteur de communication et d’image. 

Par la Réservation Responsable, les restaurateurs partagent avec leur clientèle leurs valeurs et leur vision du monde. Qu’attendez-vous pour suivre le mouvement ?

Découvrez des articles similaires ...

Gaspillage alimentaire restaurant
Restaurant responsable

Les actions anti-gaspillage pour votre restaurant

Temps de lecture : 5 minutes Dans la restauration, 14% des achats de nourriture finissent à la poubelle. Entre éducation des clients, gestion au cordeau du restaurant et aides digitales, mettez