L’impact de la blockchain sur la restauration

La blockchain permet à ses utilisateurs de partager des données sans intermédiaire. Comment peut-elle impacter le monde de la restauration ?

Sur son site, la Banque de France définit la blockchain comme une innovation majeure :

« Elle assure une transparence des échanges qui pourrait modifier le fonctionnement de nos systèmes de régulation centralisée, diminuer les coûts et transformer de nombreux domaines : l’assurance, l’immobilier, le commerce, les élections… « 

Comment fonctionne la blockchain ?

Le Blockchain France nous fournit une explication claire et limpide de la blockchain au travers de cette infographie.  

Plus concrètement, la blockchain est donc une technologie de stockage et de transmission d’informations qui prend la forme d’une base de données. Cette base ne dépend d’aucun organe central : elle est partagée simultanément avec tous ses utilisateurs, de manière rapide et sécurisée.

Historiquement, la blockchain soutenait les transactions réalisées via les crypto-monnaies, comme le Bitcoin. Cet « argent » ne dépendait donc d’aucune banque et pouvait être échangé internationalement. 

La blockchain adaptée à la restauration

1. Une traçabilité, du producteur à l’assiette

La gestion des relations avec les fournisseurs peut être coûteuse et compliquée. La blockchain appliquée à ces échanges peut rationaliser le processus de vérification. En réunissant les fournisseurs et les acheteurs sur une plate-forme unique, elle réduit le temps de saisie des données et automatise l’évaluation des risques. 

La blockchain peut aussi s’intégrer aux systèmes de vérification tiers – par les organes de contrôle de la sécurité alimentaire ou des labels, par exemple. Ces bases de données peuvent donc jouer un impact direct sur la fraude ou sur les menaces sanitaires. 

Depuis 2018, Carrefour France utilise la blockchain pour suivre la traçabilité sur ses poulets Filière Qualité. En 2022, Carrefour compte déployer la blockchain sur ses 100 produits FQC. 

Le cabinet Gartner, spécialiste des tendances, estime qu’en 2023, la blockchain tracera plus de 2000 milliards de dollars de biens et de services par an. 

2. Une expérience client, toujours plus digitalisée

La blockchain pourra améliorer l’expérience client, notamment au travers d’un programme de fidélité et d’une stratégie marketing plus innovante. Les jetons de crypto-monnaies peuvent être utilisés comme des cartes-cadeaux ou comme des manières de régler réservées aux membres, aux fidèles. 

Ce restaurant New-Yorkais, le Flyfish Club, est le premier restaurant privé destiné uniquement aux membres qui ont acheté des jetons de crypto-monnaies. 

L’utilisation du blockchain pour la gestion des bases de données clients permet aussi une meilleure sécurisation de ces données. Avec la blockchain, il est beaucoup plus dur – voire impossible – d’altérer ou de falsifier les données. 

3. Une meilleure gestion des déchets

En se basant sur des données de consommateurs et la technologie agricole, des algorithmes peuvent prédire la fraîcheur des aliments. On suit donc le parcours de chaque produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement dans un seul but : limiter les déchets

Les données sont immuables et vérifiées constamment : impossible de trahir un certificat de fraîcheur, par exemple. De fil en aiguille, ces vérifications mènent le restaurant à une meilleure gestion de ses ressources … Mais pas seulement. Ces actions peuvent avoir un impact sur la faim dans le monde, la réduction de l’empreinte carbone ou l’amélioration de l’utilisation de l’eau. 

La blockchain, un changement à tous les niveaux

De nombreux restaurants et groupes ont déjà adopté la technologie blockchain. La raison est simple : elle a un impact positif sur presque toutes les parties des opérations et offre une expérience globalement meilleure de gestion. 

Du fournisseur au restaurateur, jusqu’au client, la technologie révolutionne l’expérience à travers trois critères indispensables :

1. La transparence des circuits

2. La qualité des produits et de la gestion des données

3. La fidélité, en s’appuyant sur de nouveaux modes de récompense

Une nouvelle donne pour la réservation ? 

La technologie des blockchains pourrait révolutionner toute l’expérience de la réservation. En assurant une traçabilité unique, elle pourrait nous aider à identifier les clients et leurs habitudes. 

Cette traçabilité serait une aubaine pour l’expérience, donc, mais aussi pour les soucis liés au no-show. Chaque client aurait un profil, une identification unique de réservation … Et les mauvais joueurs seraient plus facilement détectés !

​​Utiliser les NFT comme ressources responsables ?

Le NFT – « Non Fungible Token » ou « Jeton non interchangeable » – fait partie intégrante de ces nouvelles donnes du blockchain. Cet objet numérique est une nouvelle forme d’actif numérique, dont la propriété est traçable. La valeur des NFT, comme celles des crypto-monnaies, apparaît comme un bon investissement. 

Si le modèle de valeur est purement capitaliste et énergivore, on pourrait espérer que des NFT soient créées et achetées au profit d’associations. Un chef, pour la Réservation Responsable, pourrait par exemple créer une recette digitale et la convertir en objet d’art à haute valeur … Pour la bonne cause. Cette œuvre virtuelle pourrait donc être convertie en une aide bien réelle. 

Vous l’avez compris : la blockchain est l’étape d’après dans l’évolution digitale des restaurants. Mais est-elle compatible avec des modèles d’entreprise plus vertueux

Découvrez des articles similaires ...

fast casual restaurant Guetonline
Tendances

Fast Casual : une restauration rapide haut de gamme

Temps de lecture : 3 minutes Tendance de ces dernières années, le Fast Casual est la preuve que la responsabilité et la durabilité sont des arguments forts, même en restauration rapide.